Mise à jour Page Rank Google 6 décembre 2013

Mieux vaut tard que jamais!!

Dans l’article précédent sur le calendrier des mises à jour du Pagerank, nous attendions une MAJ il y a plusieurs mois, mise à jour qui ne s’est jamais produite jusqu’au 6 décembre 2013.

C’est en effet ce jour-là que Google a propulsé dans les tuyaux sa mise à jour du page rank décembre 2013.

Curieusement, il n’y a pas eu d’indication particulière du serpomètre de rank.fr que je consulte régulièrement ici et nombreux sont les webmasters surpris par cette mise à jour du PR de notre Google bien-aimé, ou pas 😉

Le Page Rank d’un site est-il important?

La grande et éternelle question à laquelle je réponds souvent même si le PR n’a pas grande importance, je préfère avoir un PR 4 que pas de PR du tout, et vous?

A l’heure ou la littérature SEO et les conseils s’orientent (outre l’optimisation) vers l’utilisation plus poussée de Google + pour l’optimisation de son référencement, cette mise à jour va sans doute faire parler sur internet et dans la sphère SEO.

Bilan pour le blog SEO.

Ce blog SEO est passé d’un PR 0 à un PR 4 après environ 1 an d’existence sans particulièrement pousser le référencement ces derniers mois.

En effet, faute de temps, je n’écris pas beaucoup ici. Je profite de ce billet pour lancer un appel aux lecteurs / rédacteurs qui souhaiteraient écrire un article SEO ici à se manifester auprès de moi.

Me reste à mettre à jour le calendrier des mises à jours du Page Rank et à prévoir la prochaine (vos prévisions en commentaire sont les bienvenues) et à vous souhaiter une bonne journée.

🙂

Interview : Isabelle Canivet, consultante en stratégie de contenu

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir sur mon blog Isabelle Canivet, une femme que j’apprécie beaucoup pour ses compétences, mais aussi pour sa passion des canards 

Bonjour Isabelle, pourrais-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Consultante dans le domaine de la stratégie de contenu axée référencement naturel, je suis également auteure de quelques kilos de papier en la matière. À vrai dire, Google me présente mieux que moi : http://bit.ly/199nOY1

Je suis avant  tout un être en chemin, architecte de mes rêves, maman de 2 merveilleux enfants et d’un petit chien beaucoup plus sage qu’eux, captivée par l’être humain, inconnue sur Facebook, végétarienne, grande consommatrice de café, randonneuse passionnée et amoureuse de la nature.

Tu fais du conseil en stratégie de contenu, en quoi consiste ton travail ?

Tout dépend de l’objectif du client, mais en règle générale, ma démarche dans le cadre d’une mission de conseil suit un cycle immuable : audit et analyse, stratégie, conception, production, optimisation, correction et amélioration, transfert des connaissances.

La stratégie de contenu se matérialise par des livrables tels que la ligne éditoriale, l’arborescence de contenu, les gabarits éditoriaux, le guide de style ou le calendrier de rédaction.

J’aime livrer des « quick wins » (améliorations immédiates), mais aussi accompagner le client sur une vision durable, à long terme. Du concret et pas de blabla, telle est ma devise

Est-ce que tu formes tes clients à la rédaction pour le référencement ?

Oui, mais la rédaction web n’est qu’une partie de la formation qui démarre par les web analytics, continue sur la communication et enchaîne sur la stratégie de contenu web et mobile dans une logique de référencement.

Depuis Panda, Google prône sans cesse qu’il faut du contenu de qualité pour un bon référencement. Selon toi quels sont les principaux critères d’un contenu de qualité pour son référencement ?

Chiche, en une phrase  : qui répond aux attentes et besoins de l’utilisateur avant tout !
Les robots suivront. Ces critères varient en fonction de la cible et du contexte, par exemple : contenu unique à valeur ajoutée pour des dossiers de fond, contenu concis et volatile pour un butinage on the go, rapidité de téléchargement des images pour une consultation mobile, contenu mis en forme pour une lisibilité maximale, adaptation du langage à la cible, etc.

Penses-tu qu’un jour l’algorithme de Google sera capable de juger de la qualité d’un contenu (les sous-entendus, l’humour, l’ironie) ?

Oui, en se basant sur la sémantique qui étudie le sens des mots, notamment les relations d’homonymie, de synonymie, d’antonymie, de polysémie, d’hyperonymie, d’hyponymie, etc.

Aujourd’hui, par exemple, les outils de text mining repèrent déjà directement le sentiment et les opinions (on parle de l’entreprise en termes négatifs ou positifs).

Quels sont les principaux conseils que tu donnerais à une personne qui souhaite mettre en place une stratégie de contenu ?

Ceux que j’essaye d’appliquer dans mes dossiers de consultance :

  • Analyser les statistiques
  • Collecter et auditer les contenus
  • Intégrer la stratégie business de l’entreprise
  • Définir scrupuleusement les profils utilisateurs
  • Concevoir une stratégie d’action globale : éditorial, marketing, référencement
  • Mesurer la faisabilité de cette stratégie au niveau des ressources
  • Implémenter la stratégie sur base d’un plan d’action : développement, production, etc.
  • Tester le résultat sur base d’indicateurs de performance prédéfinis
  • Corriger et améliorer ce qui doit l’être
  • Analyser les statistiques, etc.

Tu es également l’auteur de nombreux livres, pourrais-tu nous parler de ton dernier ouvrage « Référencement Mobile : Web analytics & stratégie de contenu », peux-tu nous le présenter ?

1,5 kg, né le 16 juillet 2013 à 9h

Toujours fidèle à ma démarche, je démarre de l’analyse du trafic et de la stratégie de l’entreprise pour concevoir le site mobile dans une logique utilisateur, mais également de référencement.

Le message clé : la consultation sur mobile génère d’autres besoins d’information, le projet mobile doit y répondre. Toutes les infos : http://amzn.to/15Ch9l4

Enfin, il est de notoriété publique que tu es une grande fan des canards, quel est l’origine de cette passion ?

Allez, je me lance à l’eau, un scoop : leur forme et leurs fonctionnalités  À l’origine, un clin d’œil à mes enfants. J’en parsemais mes slides de présentation. À ma perte, une révélation par un illustre confrère sur les dessous cachés des canards lors d’une conférence au SEOCampus. Magritte aurait dit : « Ceci n’est pas un canard ». En guise de clin d’œil, j’en ai fait mon label.

Cette histoire conduira en 2014, à mon grand bonheur, à un lâcher de 60 canards avec Jean-Marc Hardy (60questions.net), l’homme de ma vie ! Nous marions nos entreprises.

Merci Farid pour cette interview et bravo pour ton parcours !