Le nom de domaine expiré pour booster le référencement

Le nom de domaine expiré est à la mode depuis plusieurs mois au sein de la sphère des référenceurs.

Beaucoup de site proposent des accès gratuits à des listes de domaines expirés, le plus célèbre expireddomains. Il est plutôt facile de trouver des noms de domaine expiré PR3 ou PR4 en .com mais il est plus difficile d’en récupérer en .fr.

J’ai eu l’occasion de faire un mini apéro SEO à Toulouse avec Kevin,  le créateur du service de nom de domaines expirés en .fr AdopteUnDomaine.com. Le mec est sympa et son service est au top, je vous propose d’en savoir un peu plus.

Salut Kevin, tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour Farid. Je m’appelle Kevin Lion. Je suis ingénieur en informatique, et suis spécialisé dans le web. J’édite aujourd’hui mes propres sites webs, et développe des outils en rapport avec le SEO. Je réalise aussi très ponctuellement des prestations dev en rapport avec l’automatisation/scrapping de données.

Comment es-tu tombé dans le SEO ?
J’ai lancé mon premier site il y a une dizaine d’année, et suis donc très vite tombé dans les problématiques d’acquisition de trafic, et donc de référencement. Alors que j’étais autrefois passionné par le développement et création de site web, cela m’intéresse moins aujourd’hui. En vingt minutes chrono on achète un nom de domaine expiré, le configure dans WordPress Multisite, et envoies les demandes de textes à nos rédacteurs. Pas très enrichissant. Les vrais problématiques sont aujourd’hui dans le SEO en général : le choix d’une niche (http://www.inmediaveritas.com/choisir-niche-thematique-fonction-cpm/), développer la visibilité d’un site web, et s’adapter de jour en jour aux caprices de Google.

Quels sont les critères pour choisir un nom de domaine expiré de qualité ?
Le premier critère est de savoir si le domaine a été pénalisé ou non. La méthode la plus simple est de vérifier les ancres des liens déjà existant. Viennent ensuite les critères plus classiques : le nombre de liens, le nombre de partage sociaux, l’age, et éventuellement le pagerank, même si ce critère n’est plus vraiment pertinent aujourd’hui.

Que faire avec son expiré d’un nom de domaine expiré ?
Personnellement, j’en fais des mini-sites. Mais vous pouvez en faire un site satellite, de la 301, du MFA, du CP, etc. C’est à choisir  en fonction de votre stratégie SEO.

Peux-tu nous présenter www.adopteundomaine.com ?
AdopteUnDomaine est une base de donnée contenant presque tous les noms de domaines en .fr. Tous les jours nous détectons les nouveaux domaines allant expirer prochainement, et les ajoutons dans la liste. Nous avons aujourd’hui près de 2 500 000 domaines en base, dont environ 500 000 expirés. Chaque jour, environ 1 000 domaines expirent, dont plusieurs dizaines de PR3 ou plus. Pour chaque domaine, nous calculons une dizaine de critère pertinent (mozRank, Trust Flow, partage FB, PR, AlexaRank) ainsi que les ancres des liens pointant vers ce domaine afin de juger de la qualité de celui-ci en un clic. Nous donnons accès à cette liste moyennement un abonnement mensuel.

Pourquoi avoir choisi le nom de domaine www.adopteundomaine.com pour ton service ?
Choisir un nouveau nom est toujours compliqué. Ce nom est un mix entre le célèbre site de rencontre, et le fait que des pauvres domaines sont lâchement abandonnés par leur propriétaire et qu’ils n’attendent juste qu’un nouveau propriétaire viennent s’occuper d’eux….

As-tu d’autres projet en cours ?
Oui. Mon but est de pouvoir automatiser au maximum les tâches rébarbatives des SEO. J’ai des dizaines d’idées en tête, mais en voici une que l’on vient tout juste de terminer : http://www.liste-proxy.fr. Il s’agit de la plus grosse base de données de proxies gratuits disponible sur Internet (près de 2500 proxies vivant en général). Les proxies sont mis à jour en direct, et sont classés selon une dizaine de critère (anonymité, uptime, sites autorisés, vitesse, etc.).

Si on veut te suivre sur internet, ça se passe où ?
Soit sur le blog d’In Media Veritas : http://www.inmediaveritas.com/blog/, soit sur Twitter : https://twitter.com/inmediaveritas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *