Interview : Isabelle Canivet, consultante en stratégie de contenu

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir sur mon blog Isabelle Canivet, une femme que j’apprécie beaucoup pour ses compétences, mais aussi pour sa passion des canards 

Bonjour Isabelle, pourrais-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Consultante dans le domaine de la stratégie de contenu axée référencement naturel, je suis également auteure de quelques kilos de papier en la matière. À vrai dire, Google me présente mieux que moi : http://bit.ly/199nOY1

Je suis avant  tout un être en chemin, architecte de mes rêves, maman de 2 merveilleux enfants et d’un petit chien beaucoup plus sage qu’eux, captivée par l’être humain, inconnue sur Facebook, végétarienne, grande consommatrice de café, randonneuse passionnée et amoureuse de la nature.

Tu fais du conseil en stratégie de contenu, en quoi consiste ton travail ?

Tout dépend de l’objectif du client, mais en règle générale, ma démarche dans le cadre d’une mission de conseil suit un cycle immuable : audit et analyse, stratégie, conception, production, optimisation, correction et amélioration, transfert des connaissances.

La stratégie de contenu se matérialise par des livrables tels que la ligne éditoriale, l’arborescence de contenu, les gabarits éditoriaux, le guide de style ou le calendrier de rédaction.

J’aime livrer des « quick wins » (améliorations immédiates), mais aussi accompagner le client sur une vision durable, à long terme. Du concret et pas de blabla, telle est ma devise

Est-ce que tu formes tes clients à la rédaction pour le référencement ?

Oui, mais la rédaction web n’est qu’une partie de la formation qui démarre par les web analytics, continue sur la communication et enchaîne sur la stratégie de contenu web et mobile dans une logique de référencement.

Depuis Panda, Google prône sans cesse qu’il faut du contenu de qualité pour un bon référencement. Selon toi quels sont les principaux critères d’un contenu de qualité pour son référencement ?

Chiche, en une phrase  : qui répond aux attentes et besoins de l’utilisateur avant tout !
Les robots suivront. Ces critères varient en fonction de la cible et du contexte, par exemple : contenu unique à valeur ajoutée pour des dossiers de fond, contenu concis et volatile pour un butinage on the go, rapidité de téléchargement des images pour une consultation mobile, contenu mis en forme pour une lisibilité maximale, adaptation du langage à la cible, etc.

Penses-tu qu’un jour l’algorithme de Google sera capable de juger de la qualité d’un contenu (les sous-entendus, l’humour, l’ironie) ?

Oui, en se basant sur la sémantique qui étudie le sens des mots, notamment les relations d’homonymie, de synonymie, d’antonymie, de polysémie, d’hyperonymie, d’hyponymie, etc.

Aujourd’hui, par exemple, les outils de text mining repèrent déjà directement le sentiment et les opinions (on parle de l’entreprise en termes négatifs ou positifs).

Quels sont les principaux conseils que tu donnerais à une personne qui souhaite mettre en place une stratégie de contenu ?

Ceux que j’essaye d’appliquer dans mes dossiers de consultance :

  • Analyser les statistiques
  • Collecter et auditer les contenus
  • Intégrer la stratégie business de l’entreprise
  • Définir scrupuleusement les profils utilisateurs
  • Concevoir une stratégie d’action globale : éditorial, marketing, référencement
  • Mesurer la faisabilité de cette stratégie au niveau des ressources
  • Implémenter la stratégie sur base d’un plan d’action : développement, production, etc.
  • Tester le résultat sur base d’indicateurs de performance prédéfinis
  • Corriger et améliorer ce qui doit l’être
  • Analyser les statistiques, etc.

Tu es également l’auteur de nombreux livres, pourrais-tu nous parler de ton dernier ouvrage « Référencement Mobile : Web analytics & stratégie de contenu », peux-tu nous le présenter ?

1,5 kg, né le 16 juillet 2013 à 9h

Toujours fidèle à ma démarche, je démarre de l’analyse du trafic et de la stratégie de l’entreprise pour concevoir le site mobile dans une logique utilisateur, mais également de référencement.

Le message clé : la consultation sur mobile génère d’autres besoins d’information, le projet mobile doit y répondre. Toutes les infos : http://amzn.to/15Ch9l4

Enfin, il est de notoriété publique que tu es une grande fan des canards, quel est l’origine de cette passion ?

Allez, je me lance à l’eau, un scoop : leur forme et leurs fonctionnalités  À l’origine, un clin d’œil à mes enfants. J’en parsemais mes slides de présentation. À ma perte, une révélation par un illustre confrère sur les dessous cachés des canards lors d’une conférence au SEOCampus. Magritte aurait dit : « Ceci n’est pas un canard ». En guise de clin d’œil, j’en ai fait mon label.

Cette histoire conduira en 2014, à mon grand bonheur, à un lâcher de 60 canards avec Jean-Marc Hardy (60questions.net), l’homme de ma vie ! Nous marions nos entreprises.

Merci Farid pour cette interview et bravo pour ton parcours !

Le nom de domaine expiré pour booster le référencement

Le nom de domaine expiré est à la mode depuis plusieurs mois au sein de la sphère des référenceurs.

Beaucoup de site proposent des accès gratuits à des listes de domaines expirés, le plus célèbre expireddomains. Il est plutôt facile de trouver des noms de domaine expiré PR3 ou PR4 en .com mais il est plus difficile d’en récupérer en .fr.

J’ai eu l’occasion de faire un mini apéro SEO à Toulouse avec Kevin,  le créateur du service de nom de domaines expirés en .fr AdopteUnDomaine.com. Le mec est sympa et son service est au top, je vous propose d’en savoir un peu plus.

Salut Kevin, tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour Farid. Je m’appelle Kevin Lion. Je suis ingénieur en informatique, et suis spécialisé dans le web. J’édite aujourd’hui mes propres sites webs, et développe des outils en rapport avec le SEO. Je réalise aussi très ponctuellement des prestations dev en rapport avec l’automatisation/scrapping de données.

Comment es-tu tombé dans le SEO ?
J’ai lancé mon premier site il y a une dizaine d’année, et suis donc très vite tombé dans les problématiques d’acquisition de trafic, et donc de référencement. Alors que j’étais autrefois passionné par le développement et création de site web, cela m’intéresse moins aujourd’hui. En vingt minutes chrono on achète un nom de domaine expiré, le configure dans WordPress Multisite, et envoies les demandes de textes à nos rédacteurs. Pas très enrichissant. Les vrais problématiques sont aujourd’hui dans le SEO en général : le choix d’une niche (http://www.inmediaveritas.com/choisir-niche-thematique-fonction-cpm/), développer la visibilité d’un site web, et s’adapter de jour en jour aux caprices de Google.

Quels sont les critères pour choisir un nom de domaine expiré de qualité ?
Le premier critère est de savoir si le domaine a été pénalisé ou non. La méthode la plus simple est de vérifier les ancres des liens déjà existant. Viennent ensuite les critères plus classiques : le nombre de liens, le nombre de partage sociaux, l’age, et éventuellement le pagerank, même si ce critère n’est plus vraiment pertinent aujourd’hui.

Que faire avec son expiré d’un nom de domaine expiré ?
Personnellement, j’en fais des mini-sites. Mais vous pouvez en faire un site satellite, de la 301, du MFA, du CP, etc. C’est à choisir  en fonction de votre stratégie SEO.

Peux-tu nous présenter www.adopteundomaine.com ?
AdopteUnDomaine est une base de donnée contenant presque tous les noms de domaines en .fr. Tous les jours nous détectons les nouveaux domaines allant expirer prochainement, et les ajoutons dans la liste. Nous avons aujourd’hui près de 2 500 000 domaines en base, dont environ 500 000 expirés. Chaque jour, environ 1 000 domaines expirent, dont plusieurs dizaines de PR3 ou plus. Pour chaque domaine, nous calculons une dizaine de critère pertinent (mozRank, Trust Flow, partage FB, PR, AlexaRank) ainsi que les ancres des liens pointant vers ce domaine afin de juger de la qualité de celui-ci en un clic. Nous donnons accès à cette liste moyennement un abonnement mensuel.

Pourquoi avoir choisi le nom de domaine www.adopteundomaine.com pour ton service ?
Choisir un nouveau nom est toujours compliqué. Ce nom est un mix entre le célèbre site de rencontre, et le fait que des pauvres domaines sont lâchement abandonnés par leur propriétaire et qu’ils n’attendent juste qu’un nouveau propriétaire viennent s’occuper d’eux….

As-tu d’autres projet en cours ?
Oui. Mon but est de pouvoir automatiser au maximum les tâches rébarbatives des SEO. J’ai des dizaines d’idées en tête, mais en voici une que l’on vient tout juste de terminer : http://www.liste-proxy.fr. Il s’agit de la plus grosse base de données de proxies gratuits disponible sur Internet (près de 2500 proxies vivant en général). Les proxies sont mis à jour en direct, et sont classés selon une dizaine de critère (anonymité, uptime, sites autorisés, vitesse, etc.).

Si on veut te suivre sur internet, ça se passe où ?
Soit sur le blog d’In Media Veritas : http://www.inmediaveritas.com/blog/, soit sur Twitter : https://twitter.com/inmediaveritas.

WordPress SEO by Yoast pour un blog – fonctionnalités et mise en oeuvre

Optimisation SEO de votre blog avec Yoast

Nous l’avons vu dans la première vidéo sur le plugin WordPress SEO, l’intérêt de cette extension est évident et son installation facile.

Penchons-nous maintenant sur les fonctionnalités SEO du plugin avec un passage en revue des différentes options de l’extension et la mise en œuvre de celles-ci dans votre blog (voir le tuto en vidéo en fin d’article).

Intéressons-nous donc aux 3 fonctionnalités majeures en matière de SEO sur lesquelles Yoast va vous permettre d’agir pour améliorer l’optimisation de votre blog.

La balise <title>

Vous le savez sans doute, ce qui importe principalement niveau optimisation pour une page internet, c’est en tout premier lieu la balise <title>, le titre de la page tel qu’il s’affiche dans le navigateur qui visite la page, le titre que rencontre Google lorsqu’il visite et index les pages de votre site (explicité en image dans la vidéo).

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, bien titrer ses pages ne constitue en aucune manière une garantie quelconque d’obtenir de bons résultats surtout si le reste est tout pourri, mais c’est un préambule indispensable à une optimisation réussie.

La balise meta description

Secondairement, ce que l’on appelle la balise meta description de vos pages, constitue également un levier d’optimisation important car elle est utilisée par Google pour présenter un extrait de votre page dans les résultats de recherche (explicité en image dans la vidéo).

Réécriture simplifiée de certaines URL avec ce plugin

Afin d’optimiser vos URL notamment celles concernant vos catégories, vous pourrez en toute simplicité éliminer une partie peu utile des URLs (Uniform Resource Locator) afin de les raccourcir, c’est mieux en terme de SEO (explicité en image dans la vidéo).

Et WordPress dans tout ça?

WordPress en natif, on ne lui reprochera pas compte tenu des nombreuses qualités de ce CMS (Content Management System), ne permet pas de renseigner la balise meta description (il ne l’a pas en fait).

Il ajoute également dans votre balise title le nom du blog (le titre du site renseigné dans vos réglages généraux de WordPress) et force l’ajout du mot « category » dans les URL de vos catégories dans le blog (explicité en image dans la vidéo).

Qu’à cela ne tienne, nous allons voir ci-dessous en image et en parole comment remédier à tous ces petits inconvénients en utilisant les champs de formulaire ajoutépar Yoast dans les articles et catégories de votre admin WP.

Place à la vidéo:

Retrouvez mes vidéos SEO sur YouTube.

+Vincent Matile

Optimisez votre blog WordPress pour le référencement avec Yoast

Pourquoi et comment installer WordPress SEO by Yoast sur votre blog?

Bonne question SEO non? (voir la réponse et le tuto en vidéo en fin d’article)

La première chose à savoir à propos du plugin « WordPress SEO by Yoast » est qu’il s’agit d’un outil d’aide à l’optimisation (SEO) de vos articles et pages de blog/site sous WordPress afin d’obtenir une meilleure visibilité dans Google.

Compte tenu du fait que WordPress natif présente quelques carences en matière d’optimisation, il convient d’installer un outil supplémentaire dans votre CMS (Content Management System) préféré afin d’optimiser un peu votre blog.

Optimiser son site revêt une importance capitale pour qui souhaite réaliser un référencement de qualité et avoir une chance de sortir dans les résultats des moteurs de recherche dans les premières places même si encore une fois, cela ne fait pas tout.

Dans ce premier chapitre je vais vous expliquer pourquoi WordPress par défaut ne permet pas une optimisation tout à fait complète de votre blog et et comment remédier à ce problème en installant le plugin WordPress SEO by Yoast.

Dans un second chapitre je passerais en revue rapidement les différentes fonctionnalités de WordPress SEO by Yoast et vous montrerais comment correctement titrer ses articles et pages, comment insérer dans le code source de vos fichiers la balise meta description. Nous aborderons enfin la réécriture des URL.

Cette vidéo tente d’aborder la problématique de manière explicite afin de vous faire vraiment comprendre pourquoi il convient d’utiliser cette extension (il existe d’autres plugins remplissant cette tache mais c’est Yoast que j’utilise et qui est parmi les plus populaires) et comment vous pourrez l’installer sur votre WordPress.

Vous le verrez, c’est assez simple et j’espère que mes explications vous aideront à mieux comprendre le pourquoi du comment.

Pour résumer très sommairement pourquoi il faut utiliser ce plugin, la réponse est:

  • pour titrer vos pages de manière optimisée
  • pour ajouter à vos pages une méta description.

Ces 2 balises sont très importantes vous le verrez car elles sont reprises par Google dans les résultats de recherche.

Place à la vidéo qui vous explique tout cela, mettez en HD si vous voulez bien visualiser les détails.

Retrouvez mes vidéos SEO sur YouTube.

+Vincent Matile

Blogueur francophone ou pas, SEO ou juste blogueur ?

Etes-vous blogueur, pensez-vous à la SEO ?

Connaissez-vous le Communauté des Blogueurs Francophones de Google + ?

Forte à ce jour de plus de 630 membres, un chiffre qui grandit chaque jour, j’ai découvert cette communauté il y a seulement quelques semaines. En effet, curieux de connaitre un peu mieux Google +, je fouille, farfouille ici et là en quête, je l’avoue, de bons liens mais aussi pour satisfaire ma curiosité sans limite.

C’est ainsi que j’ai rejoint cette communauté il y a quelques semaines, me disant aussi que j’y trouverais surement des candidats à l’inscription de leurs blogs pour mon annuaire des blogs.

Qui en est l’instigateur ?

Créer une communauté sur Google + est d’une simplicité enfantine. Quelques clics suffisent, pour peu que l’on ait un compte et le tour est joué.

Nous devons donc ce groupe de blogueurs à Hamza Chahid, un webmaster Marocain basé à Casablanca, tombé dans l’informatique dès le plus jeune âge. Il dirige sa propre agence web et participe activement à la communauté. Cliquez sur sa photo pour en savoir plus….

Que trouve-t-on sur cette communauté ?

« Six ceng trenteeeee membra, ça fé déjà èèèè » comme on dirait à Marseillaaaa.

Eh bien on y trouve, comme dans toute communauté, toutes sortes de gens et de blogueurs en particulier.

A l’image de la vrai vie, il y a les timides, les expansifs, les opportunistes, les marrants, j’en passe et des meilleurs. J’ai commencé par les timides pour ne pas dire autre chose car il y a assez peu de participants à la vie quotidienne de la communauté compte tenu du nombre de membres. On pourrait presque assimiler les timides aux opportunistes si l’on s’en réfère aux nombreux liens postés par les membres renvoyant vers le dernier article de leur blog.

Sans participer vraiment, et  je ne les en blâme pas, ils doivent y voir une opportunité de simplement faire de la promo pour leurs blogs, sans pour autant réaliser que leur cible n’est pas vraiment là car si tout le monde n’adhère au groupe que pour trouver des lecteurs, lesquels potentiels lecteurs étant eux-même blogueurs en quête d’audience, pas sure que ce soit le meilleur endroit; mais bon…

Pour résumé, c’est une communauté très bigarrée et les thématiques de blogs sont nombreuses. Sans adhérer forcément, vous pouvez simplement consulter la page et découvrir les nombreux blogs. Si vous recherchez des conseils pour bloguer mieux, vous pouvez également soumettre vos blogs à la communauté et recevoir les commentaires des autres blogueurs.

 Et la SEO dans tout ça !

Miam miam mon chapitre préféré 😛

Je ne m’y trompe pas chers lecteurs, c’est une communauté de blogueurs, plus accès sur les préceptes habituels du blogging, dont je vais parler un peu, que sur la SEO.

Mais c’est important la SEO non?

Si j’ai bien appris une chose depuis que je fréquente assidument le forum WMR et diverses communautés, c’est que la SEO ou plutôt la SEO accès référencement est quand même plutôt un domaine dans lequel on va retrouver les marchands.

En effet, lorsque vous vendez des produits ou des services, il importe beaucoup d’être visible dans Google et les autres moteurs alors que lorsque vous bloguez, c’est plus par réseau et fidélisation que vous allez recevoir des visiteurs que par les moteurs.

Pour autant, afin d’attirer plus de visiteurs, il convient selon moi de mixer les deux ou du moins d’optimiser ses articles pour en favoriser le référencement.

La majorité des blogueurs utilisent WordPress, un outil gratuit avec plein de fonctionnalités additionnelles disponibles. Cet outil est par ailleurs très adapté à la SEO et au référencement alors pourquoi s’en priver.

Les conseils les plus couramment dispensés aux blogueurs en herbe sont les suivants:
– publiez du contenu de qualité et original
– corrigez vos fautes d’orthographe et éditez proprement vos articles
– faites au moins 1500 caractères par articles, 400 mots minimums
– publiez une fois par jour
– faites des newsletters
– offrez ou vendez des guides sur votre site
– utilisez les réseaux sociaux pour renforcer votre communauté
– répondez aux commentaires

Certes, ces conseils sont de bon ton, demandent en soi déjà certaines qualités et du temps et je vous recommande de les suivre. Ce faisant, j’ajouterais à l’attention des blogueurs en herbe qu’ils doivent également porter une attention, même minime, à la SEO de leurs articles. Cela d’autant plus que WordPress d’origine, voir agrémenté de quelques plugins vous facilitera grandement la tâche.

Alors blogueuses blogueurs, adoptez les bons réflexes dès le début de votre activité et installez un plugin SEO sur votre WordPress et faites le minimal suivant et en vrac:
– mettez deux ou trois voir quatre tags par article, pas plus
– faites un titre d’au moins 50 caractères
– Utiliser la balise <More> dans vos articles
– modifiez l’url de votre article permalien
– mettez des images avec un alt
– utilisez la balise <h1>
– remplissez la balise « Méta Description »
– mettez des liens dans vos posts vers d’autres articles ou tags de votre blog
– éliminez les widgets inutiles

Pour conclure quelques réflexions.

Je ne pouvais faire un article sur une communauté de Google + sans aborder, tout de même, le bénéfice supposé qu’apporte(rait) la participation et la publication de liens. Objectivement je ne vous garantis rien, subjectivement mon petit doigt me dit que Google aime bien que l’on utilise ses outils et pourrait bien donner un poids un tout petit peu plus important  niveau SEO aux tauliers de sites internet utilisant ses outils.

Je dirais aussi que n’est pas blogueur qui veut. Vous aurez beau suivre tous les bons conseils et ceux des marchands de rêves, si vous ne savez pas écrire et n’avez pas d’idées, passez votre chemin.

Si par contre vous aimez vraiment ce milieu, avez une réelle volonté de partager, communiquer, échanger avec les autres bien que vos capacités éditoriales soient limitées, je ne peux que vous encourager à continuer et vous inciter à penser un peu SEO dès le début. Tout forgeron l’est devenu en forgeant et après quelques semaines ou mois d’exercice d’écriture, vous parviendrez sans aucun doute à améliorer votre style et à intéresser un public. Il ne faut pas se décourager, ne pas croire que le blogging est magique et va attirer les foules au premier article.

Perspicacité, application, abnégation parfois, passion et SEO sont les maîtres mots pour devenir un bon blogueur et pour certains, en vivre.

😉

Conseils SEO de base pour votre référencement

Un annuaire web est un site sur lequel on peut référencer son site internet. En d’autres termes, l’inscrire comme une entreprise inscrirait son non et coordonnées dans les pages jaunes de l’annuaire téléphonique.

L’objectif de cette démarche est d’être trouvé quand on vous cherche, comme lorsque Madame Dupont cherche dans les pages jaunes un électricien parce que son compteur électrique disjoncte.

Le principe est le même en matière de référencement internet et de SEO. On a quelque chose à promouvoir ou à montrer. Comme on ne s’improvise pas électricien, on ne s’improvise pas « référenceur » ni créateur de site internet, et si on le fait, on se renseigne sur les basiques, et on applique le béa Ba comme l’électricien coupera l’électricité lorsqu’il mettra les mains dans les fils.

Trêve de plaisanteries, ce post a pour vocation de rappeler aux étourdis ou amateurs en herbe 3 conseils de base pour un site internet, mais alors j’insiste vraiment sur le côté basique, ultra basique, méga basique incontournable avant d’imaginer 1 seconde pouvoir référencer son site. Ces 3 conseils sont à la portée de tous et ne sont en rien exhaustifs, loin s’en faut.

Moteurama voit passer des centaines de sites soumettant leur fiche au référencement et pour certains d’entre eux, les 3 basiques ci-dessous ne sont pas remplis, bof 🙁 pas top pour commencer.

Les 3 conseils de base.

Mettez un titre à vos pages.

Une page internet comme un livre ou un article doit avoir un titre. Ce titre est contenu dans la balise <title>Votre titre de page</title> de la page dans le code source, entre la balise <head> </head>.

Ce titre est capital pour la bonne SEO de votre site car il renseigne les moteurs de recherche et l’internaute sur le sujet traité dans la page en question.

Il faut l’exploiter au mieux en indiquant dans celui-ci les mots-clés traités dans la page, sous forme d’une phrase ne devant excéder 70 caractères idéalement et laissant apparaitre les keywords vous intéressants pour les recherches dans les moteurs.

70 caractères pour votre titre, pourquoi me direz-vous? Eh bien voyez l’exemple ci-dessous pour mieux comprendre.

Exemple: Si on recherche « Moteurama » dans google.fr on obtient le résultat suivant:

Le résultat d’une recherche dans Google fait apparaitre le titre de la page, celui contenu dans la balise <title>. Dans le cas présent il fait 65 caractères. Limitez-vous à 70 car Google en affiche 70 et si vous en mettez plus, le titre sera tronqué et affichera dans le résultat

Votre titre jusqu’au 65ème caractère et des points…….

Dans tous les cas, même si vous ne tenez pas compte du nombre de caractère METTEZ UN TITRE A CHACUNE DE VOS PAGE. Au-delà du coté SEO c’est une question de bon sens et de « bien faire », de la même manière qu’on met un objet quand on envoie un email, n’est ce pas ;).

Avec ou sans les WWW mais choisissez

Il s’agit là d’un point important en matière de référencement à ne pas négliger, d’autant moins que c’est un jeu d’enfant à fixer.

De quoi s’agit-il?

Il s’agit de l’URL (universal resource locator) de votre site. Par défaut, lorsque vous mettez en ligne un site internet sur un serveur et que vous souhaitez le rendre publique, vous allez acheter un NDD (nom de domaine).

Prenons par exemple le cas de blogueurama.com; c’est un nouveau nom de domaine hébergeant un annuaire de blog. Si l’on ne fait rien de spécial, en tapant « www.blogueurama.com » comme en tapant « blogueurama.com » dans la barre d’adresse du navigateur, le site s’affichera. C’est un problème car les moteurs de recherche sont susceptibles d’indexer les 2 sites, de considérer qu’il s’agit de contenu dupliqué et éventuellement de vous pénaliser. Afin de remédier à cet inconvénient il convient de rediriger l’adresse sans les www vers celle avec les trois www ou l’inverse. C’est vous qui voyez sachant qu’une URL sans les www ne pose aucun problème et peut même être utilisée si votre NDD est trop long, permettant de gagner 4 caractères.

Comment fait-on?

La grande majorité des serveurs tournent avec le programme Apache donc nous allons vous donner l’exemple d’une redirection réalisée avec ce type de serveur (pour les autres type de serveurs, vous trouverez facilement sur internet les instructions nécessaires).

La redirection se fait au niveau du fichier .htaccess. C’est un fichier qui se trouve à la racine de votre site. Il s’agit d’un fichier texte contenant un nombre plus ou moins important d’informations destinées à donner des indications aux navigateurs internet ainsi qu’aux moteurs de recherche. C’est dans ce fichier que vous allez placer les instructions suivantes pour indiquer aux navigateurs et moteurs que lorsqu’on tapera « blogueurama.com » dans la barre d’adresse la redirection sera immédiate vers « www.blogueurama.com », ceci étant valable pour toutes les pages du site.

Exemple de code pour tout rediriger sur « www.blogueurama.com »

Une fois ces 4 lignes ajoutées dans le fichier htaccess.txt sur votre disque dur, transférez le fichier par FTP à la racine de votre site et renommez le .htaccess, et voilà, toutes les pages de votre site s’afficheront avec les trois www.

Mettez une page ERREUR 404 sur votre site

De quoi s’agit-il?

C’est la page que va afficher (renvoyer) le serveur internet lorsque vous allez demander une page qui n’existe pas, soit que vous ayez fait une erreur dans un copier-coller de l’URL, cliqué sur un lien erroné, ou simplement parce que la page a été effacée du site visité.

Une grande majorité des sites en possèdent une, tout particulièrement si vous utilisez des CMS de type WordPress ou Joomla mais pour tous les sites manuels (faits maison) il faut bien penser à créer cette page. Celle-ci s’affichera chaque fois que votre site ne pourra pas offrir un contenu avec l’URL demandée.

Pourquoi la créer?

On pourrait penser qu’il n’est pas nécessaire de la créer dans la mesure où le serveur renverra de toute façon une erreur 404 et voila, comme ci-dessous.

Le problème c’est que cette page est une voie de garage, si le moteur de recherche arrive sur cette page il arrive dans une impasse. Cette page ne lui dit rien si ce n’est qu’il n’y a rien à cette adresse. Cette page ne lui offre aucune alternative.

C’est pourquoi il convient de configurer sa page 404 correctement en faisant en sorte qu’une vraie page s’affiche, avec votre charte graphique et éventuellement la navigation. Il faut aussi mettre un texte de contenu indiquant qu’il s’agit d’une erreur 404, que cette page a disparu et donner au visiteur ou au moteur une alternative, des liens lui permettant de sortir de cette impasse comme suit.

Ainsi, la chose est entendue et claire, il n’y a rien à cette adresse et le moteur pourra désindexer la page (assurez-vous par ailleurs si c’est une page ayant existé avant que vous l’ayez supprimé dans la sitemap du site), le visiteur cliquera un lien pour aller sur une autre page du site.

Il est recommandé pour une page erreur 404 de la faire la plus légère possible afin qu’elle s’affiche rapidement, pas de publicité, pas de fantaisie mais juste le nécessaire pour réorienter le visiteur sur une autre page.

En conclusion je rappellerais donc que ces 3 conseils ne sont qu’une base de départ mais en aucun cas une garantie d’apparaitre en premier dans les moteurs de recherche. Il y a bien d’autres techniques et pratiques à mettre en oeuvre pour rendre votre site SEO-Friendly comme on dit.
La search engine optimization c’est bien construire votre site pour qu’il réponde au mieux aux standards de l’internet. Le référencement c’est après, comme pour un produit manufacturé. On fait un bon produit et ensuite on peut le « marketer ».

Un Annuaire de référencement original et très SEO

Un annuaire SEO pas comme les autres pour votre référencement

Ce week-end, je naviguais sans autre sur internet à la recherche de quelque emplacement pour inscrire ce blog. C’est alors, que je ne saurais plus vous dire comment, je suis tombé sur l’annuaire SEO gratuit de Creasite France.

Design léger et visiblement travaillé, page d’accueil bien garnie mais pas trop pour décrire en image et en texte les avantages du site, barre de navigation horizontale originale sous forme d’onglets. La première impression fut bonne et l’envie d’en savoir plus prégnante car en regardant quelques fiches j’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’un annuaire pas comme les autres et surtout propulsé par ce bon vieux WordPress (le CMS utilisé, pas la version ;)).

Ni une ni deux je créais mon compte en 3 clics, valide mon email et commence mon inscription.

Le formulaire d’inscription n’est autre que l’interface auteur de WordPress , avec tout de même quelques améliorations permettant à l’utilisateur d’être aidé dans sa soumission. En grand habitué de WordPress, comme bon nombre de « référenceurs », je me suis trouvé à l’aise dans cet environnement, et fort agréablement surpris par l’efficacité d’un plugin additionnel utilisé pour rendre votre fiche SEO.

La soumission offre un large choix de catégories (choix de 2 possibles), permet de mettre 3 liens dans sa description (liens en dofollow naturellement), laquelle n’ayant pas vraiment de limite en matière de longueur. Vous pouvez agrémenter votre pitch avec des images, des textes en couleurs, pas trop de bold car le taulier n’est pas fan, utiliser les balises H1, H2, définir le rewriting de votre URL unique. Vous pouvez aussi définir vous-même un titre différent pour la balise <title> que le titre de l’article, choisir un mot-clé et même éditer la balise meta description de votre fiche. Dernière astuce à ne pas manquer, vous avez la possibilité d’insérer une grande image pour qui sera utilisée sur la homepage de l’annuaire pour promouvoir votre site. Bref, de la pure SEO comme on aime.

De mémoire, je n’avais jamais vu un tel annuaire. Créé par Rodrigue, un indépendant ayant son agence web à Calais, et qui, après en avoir discuté avec David de Supernova, a lancé le concept.

On a beau dire, le monde des « annuairistes » est vaste mais certains ne manquent pas d’idées et d’originalité, alors n’hésitez pas à utiliser les annuaires pour votre référencement, choisissez simplement les bons. Celui-ci intégrera à n’en pas douter la petite liste que je publierais bientôt sur le blog.

Mais ce n’est pas fini chères lectrices et chers lecteurs!

En effet, si j’ai décidé de faire un article sur creasite-france.com, c’est surtout parce que j’ai vraiment trouvé très original la rubrique « Interviews » de l’annuaire. Sorte de cerise sur le gâteau, ce site met en ligne des interviews de webmasters qui sont prêts à prendre quelques minutes de leur temps pour se soumettre à quelques questions à propos de leur site. Très simples et pertinentes, les questions sont les mêmes pour tous et permettent simplement d’en dire un peu plus sur vous et votre site (et d’obtenir un lien en plus). Je vous recommande vivement de participer à cette interview car le référencement de site internet n’est pas seulement une question de formulaire et de liens retours. Il faut aussi donner un peu de sa personne, partager son projet avec les autres et créer un réseau de connaissances qu’il vous sera toujours utile de solliciter en cas de besoin. C’est aussi ça le référencement, car même si le milieu de la SEO est assez dur et sans concessions, on croise aussi des gens sympas et serviables, toujours prêt à vous donner la main en cas de besoin.

Je conclurais donc en vous recommandant à nouveau de soumettre votre site dans cet annuaire, et de faire part de vos commentaires ci-dessous si vous avez quelque chose à ajouter sur le sujet.